Pourquoi pas ?

Bonjour !

En ce lundi, je vous retrouve pour vous donner mon avis sur Pourquoi pas ? de David Nicholls. De cet auteur, j’ai lu Un Jour et Nous. Le premier avait été un réel coup de cœur pour moi, je vous le présenterai peut-être un de ces quatre.

Pourquoi pas ? raconte l’histoire de Brian. C’est un jeune homme de 18 ans qui rentre à la fac. Il rêve de devenir poète, populaire et de sortir avec des tonnes de filles, mais la réalité va vite le rattraper. A la place, il participera au University Challenge – un quiz de culture générale télévisé – et essaiera d’approcher la populaire Alice tout en étant « coaché »par Rebecca. On fait également la rencontre de Tone et Spencer, ses amis du lycée, qui sont aussi attachants à leur manière.

J’ai apprécié ce roman bien qu’il ne m’ait pas spécialement marquée. L’auteur a une écriture assez prenante que j’avais déjà remarqué dans ses deux autres romans que j’ai lus. Je vous le conseille si vous voulez quelque chose de drôle à lire, qui vous divertisse sans trop vous faire réfléchir. De mon côté, j’ai acheté ce livre parce que je connaissais l’auteur, mais sinon je ne sais pas trop s’il m’aurait attirée plus que ça. Au final, c’était une bonne surprise.

Je me suis reconnue dans ce passage :

« Je déballe mes livres, débattant avec moi-même de la meilleure façon de les classer sur les étagères en formica. Alphabétiquement par auteur, mais avec subdivision par sujet, par genre, par nationalité, par taille. […] Tout cela me prend du temps et quand j’ai fini, la nuit est tombée. »

Je ne sais pas si c’est le cas pour vous aussi, mais j’aime beaucoup ranger ma bibliothèque et changer le classement de mes livres de temps en temps. Pourtant, je les laisse souvent sur le sol pendant quelques jours parce que je ne sais jamais si je vais les classer comme dans une librairie, si je le fais par maisons d’édition et auteurs ou alors juste au feeling.

Et celui-ci m’a touchée, je le trouve profondément vrai et parlant :

« Parce que la solitude est un phénomène banal, humiliant, évident, terne et laid. Moi, toute ma vie, comme dirait Wordsworth, je me suis senti « seul comme un nuage », et j’en ai marre. Je veux faire partie d’une équipe, je veux un partenariat, je veux entendre le murmure d’admiration que déclenchera chez les gens notre entrée dans une pièce […], mais aussi leur faire un peu peur, les intimider par l’acuité de nos réparties. »

Je comprends tout à fait l’envie de Brian, le besoin même pourrais-je dire ! Il est vrai que la solitude n’est en général pas très bien vue et surtout pas bien vécue par ceux qui l’éprouvent. Certains me diront « mais j’aime passer des moments en tête à tête avec moi-même » et je dirais que oui, moi aussi mais que se sentir seul n’est pas forcément être seul à chaque instant, on peut ressentir ça alors qu’on est entouré d’un groupe de personnes qu’on connaît, qu’on côtoie. Bref, passage très parlant aussi ici !

Je vous remercie de votre lecture comme toujours et je vous invite à me laisser un petit commentaire ici ou sur instagram pour me dire si ce roman vous tente ou si vous l’avez lu et ce que vous en avez pensé !

Booksvarden

3 commentaires sur “Pourquoi pas ?

  1. J’ai découvert la plume de David Nicholls avec ce roman l’an dernier. Si je n’ai pas été transportée par l’histoire, j’ai néanmoins trouvé que David Nicholls traite pertinemment la période de transition entre l’adolescence et l’age adulte. J’ai bien aimé aussi sa transcription de l’ambiance des années 1980.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s