Une amitié indéfectible

Bonjour !

J’ai terminé la série L’Amie prodigieuse d’Elena Ferrante le mois dernier. J’avais eu du mal à rentrer dans le premier tome – près de 250 pages – parce qu’il y avait énormément de personnages dont il fallait retenir le prénom et la vie, parfois très riche. Néanmoins, suite à cette première partie difficile à assimiler, je me suis plongée dans le roman que j’ai fini de lire très rapidement. 

Ayant attendu quelques mois pour lire le deuxième tome, j’avais très peur qu’un certain nombre de pages se passe avant que je me remette totalement dans l’histoire. Quelle ne fut pas ma surprise quand je me suis aperçue que j’appréciais encore une fois ma lecture. J’ai lu ce volume très rapidement. Il finissait sur un suspense insoutenable, un désir de connaître la suite intense que j’ai pu assouvir en lisant les 60 premières pages du tome 3 directement.

Cependant, j’ai mis ma lecture de côté puis je m’y suis replongée en août. Je l’ai dévoré en quelques jours, étant sûre que ce serait mon tome préféré. Et ça n’a pas manqué ! J’ai bien aimé le tome 4 mais je l’ai traîné plus de deux semaines, ayant repris les cours, ce qui a haché ma lecture qui aurait dû être, je pense, plus agréable s’il n’y avait pas eu ces circonstances. 

Globalement, cette série est vraiment une oeuvre que j’ai appréciée. L’autrice a une plume formidable, elle rentre dans les détails d’émotions et de sentiments auxquels je ne m’attendais pas mais qui étaient réellement les bienvenus. Je n’avais jamais lu ce genre d’histoire auparavant, elle était vraiment originale. Découvrir l’Italie des années 50 puis des décennies suivantes, tantôt par la classe ouvrière, tantôt par la classe plus aisée était vraiment intéressant, que ce soit niveau politique, social, sentimental, culturel…

“Tout rapport intense entre des êtres humains est truffé de pièges et, si on veut qu’il dure, il faut apprendre à les esquiver.” (tome 4)

La relation entre Lila et Lena était vraiment très spéciale et je ne sais pas si personnellement j’aurai réussi à supporter Lila toute ma vie comme l’a si bien fait Lena. Leur amitié est si particulière et si peu commune, parfois basée sur la jalousie de l’une envers l’autre, l’agacement qu’elles génèrent pour l’autre, mais aussi par l’affection indéfectible qu’elles se portent mutuellement. 

“J’étais ce que Lila elle-même avait souvent répété, tantôt par plaisanterie, tantôt sérieusement : Elena Greco, l’amie prodigieuse de Rafaella Cerullo.” (tome 4)

J’espère que vous avez trouvé cet avis complet, mais si vous avez des questions n’hésitez pas ! J’aimerais énormément savoir ce que vous avez pensé de cette série si vous l’avez lue ou si elle vous tente éventuellement.

Merci, 

Booksvarden

Un commentaire sur “Une amitié indéfectible

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s